L’un des éléments phares quand on se lance dans un projet de construction c’est le terrain. Mais il est souvent difficile d’y voir clair entre les différences de prix et les différents types de terrains. Afin que ce soit plus simple pour vous, on vous explique tout ce qu’il y a savoir !

La localisation et la situation géographique du terrain

Les terrains situés dans des zones très peuplées sont plus chers que les autres, ainsi que les terrains proches du littoral ou des frontières. Néanmoins cela dépend des régions, le littoral situé au sud de la France est moins onéreux qu’à l’ouest de la France globalement. La nature et la situation géographique du terrain sont deux critères importants dans l’estimation du prix au m².

Pour un terrain constructible dans la région PACA les prix sont très variés par exemple dans le Vaucluse un terrain coute en moyenne 83 700€ contre 200 000€ dans les Alpes Maritimes. Si nous prenons le Languedoc-Roussillon c’est pareil, on peut très bien trouver des terrains en moyenne autour de 50 000€ dans l’Aude contre 110 00€ dans le département de l’Hérault.

Bien-sûr ce ne sont que des moyennes, mais il est important avant de se lancer dans la recherche d’un terrain de définir son budget pour adapter votre choix géographique avec votre budget. Logiquement plus votre terrain sera grand, plus son prix sera élevé. Mais ce n’est pas parce que votre terrain est constructible que vous pouvez tout utiliser pour votre projet de construction. En effet, le COS (Coefficient d’Occupation des Sols) détermine quelle surface est réellement constructible sur votre terrain. Si le COS est contraignant, le prix du terrain aura tendance à être moins élevé.

Les différents types de terrains

Il existe une multiplicité de terrains constructibles sur le marché tous avec leurs spécificités. Le plus connu est le terrain en lotissement, c’est-à-dire qu’il provient d’un terrain unique divisé en plusieurs lots. En toute logique sur ce type de terrain le lotisseur aura borné et viabilisé le terrain, ainsi qu’organisé les accès. L’un des principaux avantages du terrain en lotissement est que vous connaîtrez la surface de votre terrain au m² près, donc il n’y a aucune incertitude sur la taille de la maison qui peut être construite (coefficient d’occupation du sol). Néanmoins, d’une autre part, le prix du terrain sera potentiellement plus élevé qu’un terrain en diffus, des règles d’implantation peuvent être imposées, des styles de construction, un constructeur en particulier ou encore des normes environnementales.

Les terrains dit en diffus sont appelés ainsi car ils sont hors lotissement. L’avantage principal du terrain en diffus est de pouvoir choisir tous types de maisons et n’importe quel constructeur : les seules limites sont celles des règlements (urbanisme) ou vos possibilités financières. L’inconvénient c’est qu’il faut tout vérifier par soi-même. C’est-à-dire si le terrain est constructible, s’il a des servitudes, le coefficient d’occupation des sols autorisé (qui déterminera la taille de votre maison) ou encore la qualité du sous-sol. Mais aussi, si ce dernier est viabilisé (accès aux réseaux d’eau, d’assainissement, d’électricité et de téléphone). Sinon vous devez prévoir les coûts correspondants dans votre budget ; ils peuvent être importants, voire dissuasifs, en fonction de l’éloignement des raccordements. Faites très attention un terrain constructible n’est pas forcément viabilisé.

Il existe aussi des terrains dits « à bâtir », qui sont constructibles, aménagés, bornés, et avec des accès réalisés. Il peut faire partie d’un lotissement, mais il peut aussi être vendu en étant isolé. En tout cas, un terrain à bâtir est prêt à accueillir une maison. Seuls les branchements au niveau des raccordements seront à réaliser par vos soins ; ils seront, bien sûr, à votre charge.

 

Avenir Tradition s’occupe de tout

Vous avez une solution encore plus simple, faire appel au constructeur Avenir Tradition. En effet ce dernier vous propose avec ces partenaires fonciers de s’occuper de la recherche de votre terrain en fonction de vos besoins et d’un emplacement géographique défini avec votre Conseiller Habitat au préalable. Cela vous permettra de gagner du temps et de l’argent, d’éviter de mauvaises surprises et surtout de trouver un terrain qui correspond réellement à ce que vous cherchez.